Blog

26 novembre 2018

Toska – Fire by the Silos

Ce 2 novembre vers 4h du mat’ j’étais en train d’écrire un message à Rabea Massaad, quand je reçois soudainement trois notifications sur mon téléphone : une de BandCamp et deux de YouTube. Tiens, Rabea et Ben Minal justement !

Oui, le nouvel opus du groupe britannique Toska venait de sortir.

Bon, je vous le dis d’emblée : il est aussi bon que Ode to the Author (2016) et deux fois plus long. Pourquoi aussi bon, et pas meilleur ? Parce qu’on ne peut pas dépasser la perfection.

“Toska ? Mais qui qui c’est qu’ça ?”, me demanderez-vous, lecteurs ingénus mais toutefois sympathiques ?

Eh bien c’est un trio de metal prog britannique composé de Dave Hollingworth (bassiste et producteur), Ben Minal (batteur, ancien membre de Toseland, vidéaste), et Rabea Massaad (batteur reconverti en guitariste après un accident de skate, producteur, vidéaste, membre de Frog Leap). Ces trois gars font également partie du groupe Dorje et ont créé les cours de musique en ligne Musicisum. Comme dit au-dessus ils ont donc sorti un EP en 2016, ainsi qu’une réédition live de ce même EP pile un an après, en février 2017.

Mais venons-en au propos de cet article, l’album 2018.

Fire by the Silos est un concept-album inspiré par l’observation sociale de l’espèce humaine et ses enjeux actuels. Pas de chanteur, mais des textes parlés par-ci par-là, accompagnant une musique tour à tour mélancolique, apaisante, intrigante, énergique, parsemée de riffs dévastateurs, de bruitages, de chuchotements… Un album spectaculairement immersif, digne des plus grands films et jeux vidéos. La virtuosité de chacun des trois musiciens n’est plus à prouver. Si vous êtes comme moi un fervent abonné des chaînes de Dave, Ben, Bea, et tous leurs amis parmi lesquels Rob Chapman (Dorje) et Leo Moracchioli (Frog Leap) etc. vous ne serez pas dépaysés.

Cet album est tout simplement un concentré du talent musical et de l’univers auto-médiatisé du groupe. À écouter d’urgence !

Un dernier conseil toutefois, serait de l’écouter avec de bonnes enceintes et d’une seule traite. En effet bien que cet album soit composé de plusieurs pistes, il se trouve que tous les morceaux forment un tout disposant d’une suite logique qu’il serait un peu dommage de briser. Toutefois si vous voulez un aperçu allez donc jeter une oreille du côté du morceau Congress, vous ne serez pas déçu du voyage.

Allez, je vous laisse, bonne nuit bande de coquinous.

Tigroo

CHRONIQUE ALBUM, NEWS
About Tigroo

Jeune photographe et musicien passionné de rock'n'roll. http://tigroo.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *